Il m’appelle pour me dire qu’il a trouvé mon bas.

Ben non c’est pas pour ça qu’il m’a appelée. Mais il me dit à moment donné en passant ben oui j’ai retrouvé ton bas. Il était où? Je sais plus. Derrière un sofa je pense.

Ce soir-là ou l’autre d’après je suis chez lui ça me revient en tête eille t’aurais pas mon bas? C’est pas que j’y tiens tant que ça mais bon tant qu’à y penser et à être là.

Ah oui certain. Tiens.

Sauf que c’était pas mon bas. Il était même pas de la même couleur. Mais c’était clairement un bas de fille.

Sur le coup j’ai pas trop réagi. J’ai pas pensé à réagir.

Un bas. Un autre. Au fond, tant qu’il me fait, c’est pas trop grave.

Puis plus tard, mais d’où il sort ce bas? C’était à qui avant? Et surtout, ça fait combien de temps qu’il traîne chez Simon? Pis il est où mon bas? Il est rendu au pied de qui?

J’ai décidé de pas lui en parler.

Dans ma tête sont apparues plein de fissures dans ma grosse bulle sale.

La veille il avait pas répondu à son cell. Pourquoi?
Et puis l’autre jour il textait quelqu’un d’autre il avait l’air trop heureux.
Pourquoi tout d’un coup out of nowhere il est revenu dans ma vie?

On n’a jamais parlé de rien. Il y a comme des tabous gros comme des montagnes. Des portes que j’ai peur d’ouvrir. Je veux pas que mon château de sable s’effondre.

Je suis allée traîner dans son coin. J’ai tourné autour de son appartement en écoutant de la musique dépressive.

Des fois quand ma vie va trop bien j’ai besoin de rajouter de la marde dedans. Ça me rassure on dirait.

J’ai trouvé un arbre où je pouvais grimper. De là, je voyais dans sa chambre. La lumière était allumée mais il y avait personne.

Une heure a passé peut-être.

Puis il est arrivé.

J’ai retenu mon souffle j’ai sûrement fermé les yeux qu’est-ce que j’allais faire s’il était avec quelqu’une d’autre? J’avais besoin de savoir ce que c’était, cette histoire-là. J’aurais des preuves que l’univers au grand complet conspire contre moi.

Il était seul.

Je commençais à avoir pas mal partout, perchée dans l’arbre.

Je suis rentrée chez moi avec un gros sourire dans la face.

Et je me suis trouvée conne en sacrament.

2 commentaires:

RedBee a dit…

Ça sent l'anguille qui pu le dessous de roche.

ValGod a dit…

Parce que tsé, ça serait pas aussi thrillant de juste défoncer les tabous.

Enregistrer un commentaire